Rayane Bouhanni est « tombé », mais avec les honneurs sur la course de la Paix juniors 2014. Le petit frère de Nacer a en effet cedé les armes à la main lors de la dernière étape de cette épreuve, troisième manche de la Coupe des Nations UCI. « C’est trop cruel, déclarait ffc.fr dépêches la France Cycliste, Julien Thollet, entraîneur national des juniors. Les choses étaient claires lors de cette ultime étape, il ya vait deux bonifs plus celles de l’arrivée. Rayane se classe troisième sur la première, et il reprend une seconde au Danois Magnus Bak Klaris. Ce dernier remporte la seconde, et Rayane fait deux ce qui les remet à égalité. » Le final s’est donc joué sur les dernières bonifs distribuées à l’arrivée. « Le Danois, poursuit Julien Thollet, se classe deuxième, et gagne le général. Rayane, lui, ne pouvait plus sprinter. C’est le pire des scenarii qui s’est produit, mais les gars ont fait le boulot. Ils n’ont pas à avoir de regrets, les Danois étaient les plus forts. Ils ont bien joué tactiquement, nous de notre côté on n’a pas fait d’erreurs, mais nos adversaires nous étaient supérieurs, c’est tout. Aurélien Paret-Peintre a fait un super travail pour l’équipe, je l’avais désigné capitaine de route, et il a régulé la course, a fait le tempo lorsqu’il le fallait. Les gars ressortent de cette course avec une expérience énorme, cela aura été très enrichissant pour eux. On reste en plus en tête de la Coupe des Nations. »

Hervé Bombrun