Kévin Réza qui n’avait jamais connu une seule sélection chez les jeunes en Équipe de France sur la route, étrennera sa toute première cape « tricolore » à l’occasion des championnats du Monde sur route de Ponferrada (22 au 28 septembre 2014). « C’est à la fois grandiose, mais aussi un honneur, explique à ffc.fr le coureur du Team Europcar. Il y a de la fierté à représenter son pays sur une course comme le championnat du Monde. Je ne réalise pas encore ce que c’est car je n’ai pas encore perçu le « paquetage » France, mais quand je l’aurai, je pense que l’émotion sera forte. C’est quelque chose en effet que de faire partie des neuf coureurs qui représenteront le pays en Espagne dans quinze jours. Je me dis que c’est la récompense pour le boulot fait depuis des années, et qui se voit encore plus cette année. Tout le monde l’a remarqué. C’est vraiment une fierté d’être là. »

Une fierté aussi de représenter la Guadeloupe, d’ailleurs à l’annonce de sa sélection, Kévin Réza a vu son téléphone « chauffer ». « Il y a pas mal de journalistes de Guadeloupe qui m’ont appelé en effet, dit-il. Ils m’ont annoncé que j’étais, selon eux, le premier coureur Guadeloupéen a être sélectionné pour un championnat du Monde. Chez les pros, c’est en effet le cas car nous sommes trois professionnels seulement. Être le premier en plus, c’est fou ! »

Mais cette douce joie qui l’habite ne lui fait pas perdre de vue l’objectif final, la course de Ponferrada. « Bernard Bourreau m’a pris à part pour me donner la sélection et me dire que j’en faisais partie, explique encore le coureur de Jean-René Bernaudeau. Il me fait confiance par rapport à l’expérience que j’ai acquise sur les deux dernières Tour de France, mais aussi pour ma polyvalence. Je peux aider un sprinter, ou les puncheurs de l’équipe comme Tony Gallopin. Mon but de toute manière c’est d’honorer ma sélection du mieux possible. » Kévin Réza sait aussi qu’il sera soutenu, notamment par son « pote », Grégory Baugé. « Je ne l’ai pas encore au téléphone, mais je sais qu’il m’a posté un message de soutien sur tweeter. Cela fait du bien de se sentir soutenu par des personnes comme lui. »

Hervé Bombrun
@Lafrancecycliste