Élie Gesbert est en forme en ce début de saison, et le Breton l’a prouvé très tôt par une victoire obtenue sur les routes du Tour de Basse-Navarre. Il faut dire que le Breton, vainqueur d’étape l’été dernier sur les routes du Tour de l’Avenir avec le maillot de l’Équipe de France, a posé de solides bases sur sa saison 2016. « J’ai participé au stage d’intégration de l’équipe Fortunéo-Vital Concept au début de l’hiver, puis fait celui de Loudéac et Fortunéo en Espagne, puis celui de l’équipe de France à Calpe ». De bons blocs qui pourraient lui permettre d’être bien sur « les classiques Bretonnes, le Tour de Provence avec l’équipe de France (NDLR : il s’est classé hier 22e de la 1ère étape, remportée par Thomas Voëckler (Direct Energie), le Tour de Bretagne, et pourquoi aussi quelques sélections en équipe de France pour disputer quelques manches de la Coupe des Nations UCI Espoirs ». Assuré de passer pro en août prochain, Élie Gesbert ne sait pas trop en quoi son programme sera fait. « Je ne sais pas encore, mais si j’ai l’opportunité de disputer de nouveau le Tour de l’Avenir, et pourquoi pas le Championnat du Monde Espoirs sur route, c’est sûr que cela me plairait. » Réponse dans quelques mois.

 

 

Hervé Bombrun