Comme les pros à Valloire,  les Espoirs de l’Équipe de France ont effectué un stage de cohésion en Maurienne, partenaire de la Fédération Française de Cyclisme, fin 2014. « C’est quelque chose que l’on a remis au goût du jour grâce au partenariat qui nous lie à la Maurienne, explique à France Cyclisme, Pierre-Yves Châtelon. Nous avons effectué un stage de PPG sans vélo, et à la montagne. L’objectif comme chez les pros était surtout la cohésion de groupe, car l’effectif équipe de France Espoirs est pour la saison 2015 renouvelé à 80% environ. »

Installé à Lanslebourg, au pied du Mont Cenis, côté Français, les jeunes coureurs et leur entraîneur ont vécu des moments forts. « On a fait de l’initiation au biathlon avec des carabines lasers, enchaîne l’entraîneur de l’équipe de France des moins de 23 ans, , la visite d’une coopérative laitière qui fabriquait du Beaufort, une randonnée en raquette, et puis une balade orientation par groupe de quatre. On était divisé en trois « équipes », et les gars devaient se diriger seulement munis d’une carte pour rallier le haut du Mont Cenis. Il y avait trois balises à trouver sur le parcours. On avait des casse-croutes dans un sac à dos et la nuit nous l’avons passée dans un refuge. Les gars n’étaient pas au courant à propos de cette activité, et ils ont tous été enchantés. Le lendemain on est redescendus tous ensemble en raquette. Il y a eu ensuite un temps de récupération massage, jacuzzi, hamam et le dernier jour une dernière randonnée à pied de Bonneval sur Arc jusqu’à l’Écot. Ce stage de cohésion a été riche, superbe, conclut Pierre-Yves Châtelon. On a fait de veillés le soir sans télé, sans internet. On a fait des parties de carte lors de la nuit passée dans le refuge, et où nous étions logés : des tournois de ping-pong, baby-foot. Ce stage m’a aussi permis d’exposer le programme de courses 2015 pour l’équipe de France Espoirs, et les critères de sélection en Équipe de France. »

 

 

 

 

 

Hervé Bombrun