Le bilan de l’équipe de France juniors au terme de la 2e étape de l’Ain Bugey Valromey Tour oscille, selon l’entraîneur national de cette catégorie à la Fédération Française de Cyclisme, Julien Thollet, entre « satisfaction et désillusion puisque nous avons perdu Maxime Bonsergent sur blessure. Il avait déjà chuté lors du prologue puis une deuxième fois à l’occasion de la 1ère étape. Il tombe de nouveau, et s’est relevé avec une douleur vive au poignet. Nous lui avons fait passer des radios le soir, et fort heureusement il ne souffre pas de fracture. Mais il souffre néanmoins d’une bonne entorse, et  parc conséquent il n’a pas pris le départ de la 2e étape. Maintenant, la satisfaction c’est que les coureurs sont en forme. Le groupe vit bien, Alexis Renard a remporté la 1ère étape devant Louis Barré qui fait partie du groupe, mais court ici sous les couleurs de son club, l’UC Nantes Atlantique ».

La 2e étape « nous a demandé de batailler pour conserver le maillot, mais nous sommes tombés sur un concurrent Italien très fort dans le final, Innoncenti, lequel lors la dernière ascension a lâché tout le monde. Ce n’est pas une déception, car nous sommes tombés sur plus fort que nous. Mais sur ce superbe Ain Bugey Valromey Tour nous sommes vraiment, nous, équipe de France, dans une optique de travail. Notre aventure commune en vue des Europe 2017 a débuté avec le  Grand Prix Patton (NDLR : à l’issue de cette manche de la Coupe des Nations, la France est 2e du classement général provisoire de ce trophée). Nous sommes là pour préparer le Championnat d’Europe. Le but de ne pas trop terminer trop fatigué ce « Ain Bugey Valromey Tour ». Les coureurs vont donc devoir gérer leurs efforts, et ne pas laisser trop de cartouches sur les deux prochaines étapes à venir ».

 

 

Hervé Bombrun