La 4e étape de l’Ain Bugey Valromey « s’est déroulée en majeur partie en plaine », indique Julien Thollet, entraîneur national des juniors à la Fédération Française de Cyclisme. « Il n’y avait que trois petits grimpeurs au programme, mais ce qui a davantage usé les coureurs, c’est la présence du vent sur le parcours de cette étape. Les coureurs de l’équipe de France voulaient être actifs sur cette étape, et de suite ils ont essayé de jouer avec « le vent ». Ils ont tenté de former des bordures. Cela a tendu le peloton, et cela a même failli casser. Nous avons ensuite joué la carte d’une arrivée massive avec Jérémy Montauban, lequel malheureusement se fait accrocher à cinq cents mètres de la ligne. Mais comme nos autres coureurs étaient bien placés, ils ont parfaitement viré aux 500 mètres et au final Matis Louvel s’impose à l’occasion de cette étape qui s’est conclue par un sprint massif. C’est une superbe journée, le groupe est en bonne condition physique, il va falloir la gérer avec au programme à venir les France, puis ensuite les Championnats d’Europe ». Demain, grosse étape avec quatre grosses difficultés. « On peut encore espérer gagner le classement général, et demain il y aura sans nul doute une belle bataille encore », conclut Julien Thollet.

 

 

Hervé Bombrun