Victoire Berteau est la 2e juniors tricolore à s’adjuger une manche de la Coupe des Nations Juniors femmes (NDLR : la première fut Clara Copponi). Une semaine après la 2e place de Jade Wiel sur le Troféo da Moreno, le groupe dirigé par Julien Guiborel plane sur les courses internationales, et surtout les manches de la Coupe du Monde UCI, qui sont en quelque sorte les manches de Coupes du Monde des jeunes catégories en cyclisme.

 

Victoire Berteau la grande malchanceuse de 2017 a touché à la gloire à l’occasion de l’édition 2018 de Gand-Wevelgem juniors femmes. « Les filles ont réalisé une belle course, la consigne sur la première partie était d’accompagner les coups, ce qu’elles ont fait », indique l’entraîneur national des juniors femmes. » Les deux filles protégées étaient Marie Le Net et Victoire Berteau, en cas d’arrivée au sprint. Les choses sérieuses se sont emballées à partir de la mi-course, et toutes les françaises ont fait leur part de travail. Le plan avait établi à la perfection avec une attaque programmée dans le dernier tour de Marie Le Net. « Elle a respecté les consignes, indique Julien, mais cela roulait très vite dans le dernier tour. Marie s’est fait rattraper, il y a un contre. Après un petit coup de chaud dans le final, les filles ont réussi à emmener Victoire à la perfection vers la première place. Victoria Cushing fait 6e. Ce succès est super pour Victoire après la saison 2017 qu’elle a connue, mais on savait aussi qu’elle était son potentiel. Ce qui est bien c’est que nous disposons d’un groupe juniors femmes solide, car l’équipe de Gand n’était pas la même que celle en Italie ». Une chose est aussi acquise, les jeunes femmes « courent en équipes, les unes pour les autres, en étant un groupe soudé. Elles savent qu’il faut qu’il en aille ainsi, car c’est comme cela qu’elles peuvent plus tard, si elles en ont la possibilité, d’intégrer une équipe UCI pro femmes ».

 

Hervé Bombrun