Energiewatch-TourUne « vraie » course de flahutes, la dernière étape de l’Energiewatch Tour, aux Pays-Bas, mais ce décor et cette ambiance n’ont pas rebuté les membres de l’équipe de France juniors dames, « coachées » par Julien Guiborel, entraîneur national de la « relève » du cyclisme féminin à la Fédération Française de Cyclisme.

 

« Il y eu des bordures, fait remarquer ce technicien de la DTN à France Cyclisme, et c’était parfait en matière d’expérience à emmagasiner pour nos jeunes athlètes. Les bordures se sont formées dès le début de l’étape. Pauline Valognes a intégré le premier groupe, Pauline Clouard et Cécilia Le Bris le deuxième tandis que Océanne Philibert a eu un peu plus de mal à frotter. Le souci c’est qu’une concurrente a accroché le dérailleur de Pauline Valognes, et une fois qu’elle a été dépannée tout est revenu sur elle, elle s’est battue pour repartir devant, mais n’a jamais pu rentrer. Cecilia et Pauline Clouard sont ressortis, mais dans le final la Danoise qui a fini deuxième l’an passé des championnats du Monde juniors contre-la-montre ressort avec trois autres filles.

 

Elle gagne en solitaire. Cécilia Le Bris se classe neuvième de cette ultime étape, Pauline Clouard est quatorzième. Elles sont dixième et onzième au classement général, et la France se classe troisième par équipes. C’est un très bon bilan avec une équipe jeune en terme d’expérience internationale, mais aussi en âge puisque deux d’entre elles sont juniors première année. Ce groupe a été homogène sur cette épreuve, il possède aussi de la qualité, les filles ont montré qu’elles étaient capables de faire la course devant sur des épreuves à bordures et aussi de frotter. C’est de bon augure pour la suite. »

 

 

Hervé Bombrun