Comme durant les deux premiers jours de course, l’équipe de France juniors dames s’est montrée à son évidence lors de l’Omloop Van Borsele, épreuve internationale juniors. Récit de fin de course de Julien Guiborel, entraîneur national des « filles » de 17 et 18 ans, à la Fédération Française de Cyclisme :

 

« La troisième et dernière étape s’est courue sur 72km, avec une boucle de quarante deux km et trois autres boucles de dix km. L’équipe de France est partie à 5 car Gladys Verhulst avait été contraint à l’abandon la veille faute de dépannage neutre derrière son groupe attardé, suite à une chute. Comme la veille, le peloton était nerveux et le temps était à la pluie et au vent, donc favorable aux bordures. Un premier groupe de cinq concurrentes est parti au bout de dix km, sans une française. L’équipe a su réagir en roulant avec les anglaises aussi piégées en bouchant cinquante secondes. Seulement, cette chasse coûta de l’énergie.

 

Par la suite, sur le circuit final de dix km à parcourir 3 fois, l’équipe de France se montra très offensive et se retrouva souvent à l’avant dans les différentes échappées avec Chloé Fortin, Maëlle Grossetête ou Juliette Labous.

Seulement, elles ont manqué de vigilance et de placement à l’amorce du dernier tour pour accompagner la bonne échappée de cinq filles qui se sont disputées la victoire d’étape. Derrière, une partie de l’équipe a tenté de rétablir la situation et d’emmener Marion Borras au sprint. Elles n’ont pas pu combler l’écart et Marion a lancé son sprint trop tôt pour la 6e place, se faisant déborder sur la ligne. Elle termine finalement dix-septième de l’étape, Typhaine Laurance dix-huitième et Maelle Grossetête vingtième.

 

Marion et Juliette Labous conservent leurs huitième et neuvième places au classement général, et c’est la danoise Pernille Mathiesen qui s’impose au jeu de bonifications. Juliette termine cinquième du classement des juniors première année.

La France termine troisième du classement par équipe derrière une équipe mixte hollandaise et l’équipe de Grande Bretagne. Les filles ont été généreuse dans l’effort et ont montré une grande envie d’aller de l’avant. Seulement, elles ont dépensé trop d’énergie et ont manqué de vigilance dans des moments clés de la course. Cette course à étapes de haut niveau leur a permis d’emmagasiner de l’expérience dans le contre la montre et dans les courses en peloton rapides et techniques ».

 

 

 

Hervé Bombrun