Pas de chance ! C’est ce que retient Julien Guiborel, entraîneur national juniors dames à la Fédération Française de Cyclisme, de cette deuxième étape du Omloop Van Borsele. « Les françaises n’ont pas été récompensées de leur esprit offensif et n’ont pas été épargnées par la malchance, note-t-il auprès de France Cyclisme. 
Tout d’abord Gladys Verhulst a été victime d’une chute collective juste après le départ. C’était nerveux avec le vent et la pluie. Il y a eu barrage et elle n’est jamais rentrée. Pire, elle a été obligée d’abandonner, suite à une crevaison et sans voiture de dépannage derrière son groupe. 
Par la suite, les françaises ont toujours été placées et se sont montrées offensives avec des échappées de Maëlle Grossetête, Typhaine Laurance ou Juliette Labous, mais trop esseulées. 
Dans le final, à 10km de l’arrivée, notre sprinteuses Marion Borras a malheureusement été prise dans une chute, elle aussi. Elle a pu rentrer mais malgré l’aide de ses coéquipières, n’a pas pu se placer pour le sprint. 
La 1ere de l’équipe est Maelle, 24e.
Arianna Pruisscher, une hollandaise, gagne l’étape. Son équipière Fleur Nagengast 2e de l’étape prend la tête du classement général pour une seconde au jeu des bonifications. 
Marion Borras (3e sur un sprint intermédiaire- qui a pris une une sec de bonification- et Juliette Labous sont toujours huitième et neuvième au général à trente-et-une et trente-deux secondes. La troisième et dernière étape du Omloop Van Borsele se jouera demain sur soixante-douze kilomètres, avec une grande boucle de quarante deux kilomètres et un circuit final de dix km à faire trois fois. » Espérons que les juniors françaises joueront plus de chance cette fois !

 

 

 

 

Hervé Bombrun