Le parcours des Jeux de Rio pour le cyclisme a été dévoilé par l’Union Cycliste International.

 

Les coureurs s’élanceront et arriveront du Parc Flamengo, puis ils traverseront Copacabana, Ipanema, Barra et Reserva Beach.

 

Ce parcours inclura des tours du circuit Grumari (un pour les dames, quatre pour les hommes).

 

Ce circuit prévoit deux ascensions de Grumari, montée étroite et descente dans une zone boisée avec un dénivelé moyen de 7% sur un kilomètre et deux cents mètres, avec des pourcentages pouvant atteindre pour certaines parties 13%; mais aussi Grota Funda, côte de quatre à cinq pourcents de moyenne, avec des pics à six pourcents.

 

Cette partie inclut une portion pavée de deux kilomètres, qui a un moment donné devait-être en montée. Le reste de ce secteur de course est fait d’une longue portion côtière de Reserva Beach jusqu’à Barra, et ensuite les coureurs enchaîneront de nouveaux des tours de circuits Canoas et Vista Chinesa (un pour les dames, et trois pour les hommes), cette portion-là débute avec une montée de Canoas, suivie de Vista Chinesa sur huit kilomètres et neuf cents mètres, suivie d’une descente technique de six kilomètres. Vista Chinesa est un monument situé dans le parc national de Tijuca, suivront ensuite une vingtaine de kilomètres de plat à travers Ipanema et Copacabana.

Les chronos se disputeront eux entre Grumari et Prainha soit une distance de 29, 8 km, avec la montée de Grumari, longue de un kilomètre deux cents. La course partira et se terminera de la place Tim Maia, le long de la plage du Pontal.

 

Les hommes accompliront deux tours de circuit, les dames un. « Je suis satisfait que le parcours de la course en ligne soit difficile, note auprès de France Cyclisme, Bernard Bourreau, sélectionneur national pour les pros.

 

Les sprinteurs avaient été avantagés à Londres, il y a une forme d’équilibre avec un tel tracé en faveur des grimpeurs, ceux-ci vont trouver un parcours à leur convenance. Thibaut Pinot, Warren Barguil ne seront pas venus au stage de Valloire pour rien, mais je n’oublie pas non plus ceux qui n’ont pas pu se déplacer en Maurienne. Maintenant il va falloir aller sur place afin de se rendre compte vraiment de la nature, et difficulté de ce parcours. » Un tracé qui a plait, sur le papier comme cela, à Warren Barguil. « Le parcours des Jeux de Rio parait difficile, dit-il à France Cyclisme, et c’est tant mieux. Je pense qu’il y aura moyen d’avoir une grosse Équipe de France lors des Jeux de Rio 2016. »

 

Hervé Bombrun