« Il n’y a rien à dire, ils ont fait une super course collectivement, tactiquement, le seul bémol c’est qu’il nous manque juste la 1ère place, la victoire ». Et le clan tricolore a pu y croire à cette consécration sur le pavé de Gand-Wevelgem, à l’occasion de la manche de Coupe des Nations Espoirs. « Je suis très satisfait, ajoutait Pierre-Yves Chatelon, entraîneur national des Espoirs hommes à la FFC, Simon Sellier, lui, est déçu car il possède une belle petite pointe de vitesse, mais il a lancé son sprint de trop tôt, aux 300 mètres, et il s’est fait déborder par les autres concurrents. Moi je considère qu’avec les Espoirs nous sommes encore dans un cycle de formation, d’apprentissage. Simon Guglielmi se classe 7e, et nous avons vraiment pesé sur la course. » Les vagues tricolores ont en effet rythmé cette édition de Gand-Wevelgem 2017, manche de la Coupe des Nations Espoirs. « Simon Guglielmi avait pour mission de faire le début de course, ce qu’il s’est attaché à réaliser, indique encore Pierre-Yves Chatelon. Il est sorti dans un groupe de 5-6 coureurs, puis Simon Sellier est rentré sur lui dans un deuxième temps. Ce groupe a fait toute la course devant, en s’étiolant au fil des kilomètres, mais nos deux représentants n’ont pas lâché. Il y a eu un mouvement de contre derrière avec trois autres Français Damien Touzé (11e), Alexys Brunel (15e), Benoit Cosnefroy (17e). Jérémy Lecroq lui a chuté, mais se classe tout de même 26e. Les gars ont vraiment fait une superbe course. Ils ont tenté, cela n’a pas souri. Mais cela va leur servir d’expérience, j’en suis certain ».

 

 

Hervé Bombrun