L’équipe de France femmes est passé par toutes les émotions sur la première étape du Gracia Orlova, en République Tchèque, le tout assaisonné d’une pluie froide dans le final qui a congelé les françaises. Au final Victorie Guilman se classe 20e, Morgane Coston 23 et Manon Souyris 27. Mais avant cette ultime partie la France avait hissé les couleurs, « avec une belle course à mettre au crédit des filles, souligne Julien Guiborel entraîneur national à la FFC. L’équipe a été présente à l’avant sur un parcours vallonné. C’est parti très vite. Léna est sortie dans un groupe de six aux alentours du trentième km à la faveur d’un grimpeur ». L’écrémage s’est fait alors par l’arrière. « Cela a temporisé en milieu de course, ajoute Julien Guiborel. Les filles avaient ensuite comme consigne de durcir la course dans les trente derniers kilomètres. Manon Souyris est sortie une première fois en solitaire. Puis quand elle a été reprise Léna a contré vingt-cinq kilomètres de l’arrivée. Son avance naviguait entre vingt et trente secondes, sur un final  en toboggan et balayé par une grosse pluie. Mais elle subit une erreur de parcours à une petite dizaines de kilomètres de arrivée !@,

C’est finalement un peloton groupé qui se présente au pied de la bosse finale. « Les filles étaient alors mal placées et bloquées par la pluie froide. 

Léna se classe néanmoins cinquième des sprints intermédiaires et septième des grimpeurs ». 

Demain étape montagneuse de cent kilomètres attend les concurrents de cette édition 2018 du Garcia Orlova.

Hervé Bombrun