La 2e étape du Tour de l’Avenir a été beaucoup plus contrastée que la 1ère pour l’équipe de France Espoirs de Pierre-Yves Chatelon.

 

La faute à la malchance. « « Cela été vraiment une sale journée, une étape noire, déclare à France Cyclisme, l’entraîneur national des moins de 23 ans à la FFC.

Franck Bonnamour est tombé au ravitaillement. Il a été accroché par un concurrent Japonais, et souffre de l’épaule. Il va aller passer des radios afin de connaître la nature de sa blessure. Aurélien Paret-Peintre qui était bien placé au moment du sprint final, a lui glissé de la roue arrière. C’est dommage car il était en capacité de faire un top 10, voire même un top 5. Il a pris sur cette chute juste une petite béquille et le cuir est un peu « râpé ». »

 

 

Hervé Bombrun