Relever la tête, être acteur, c’est ce qu’a fait l’équipe de France sur cette deuxième étape du Rhône Alpes Isère Tour. « C’est effectivement ce que nous avons fait aujourd’hui, savourait Pierre-Yves Chatelon, entraîneur national des Espoirs à la FFC. On a raté une première fois le coche, mais ensuite Lucas De Rossi a su rentrer sur l’échappée avec un autre concurrent. Ils sont parvenus à boucher une minute et vingt secondes à deux. Il a été par la suite un peu court sur le final, ce qui est normal. Ce qu’il a fait c’est bien, c’est son deuxième jour en sélection nationale, et il est à l’attaque. Se montrer offensif. Il a essayé. Je lui ai dit souvent pendant la course de bien gérer ses efforts, de bien boire, s’alimenter aussi. L’autre satisfaction c’est que tout le monde finit dans le peloton et que Simon Sellier va faire une placette au sprint. On a vraiment été acteurs sur cette deuxième étape ». L’autre satisfaction pour Pierre-Yves Chatelon s’est la victoire de Benoît Cosnefroy, avec son club de Chambéry Cyclisme Formation. « Je suis heureux pour lui, car c’est mérité, disait-il. Benoît est l’un des piliers de l’équipe de France Espoirs, il tente souvent ce genre de numéro, mais cela ne réussit pas toujours. Là, il a su parfaitement résister au retour du peloton. J’espère que cela annonce de futures victoires de la sorte pour lui sous le maillot de l’Équipe de France Espoirs ».

 

 

 

Hervé Bombrun