Si elle eu la « baraka » sur la première étape du Triptyque des Monts et Châteaux 2015, l’équipe de France Espoirs route, a plus de mal sur les routes de Belgique depuis deux jours ! « Les gars ont beaucoup tenté, explique à France Cyclisme, l’entraîneur national des moins de 23 ans à la Fédération Française de Cyclisme, Pierre-Yves Chatelon. Nans Peters trouve l’ouverture au sein d’un groupe de sept coureurs à cinquante kilomètres de l’arrivée. L’écart culmine à deux minutes, et il fond d’un coup à l’approche du circuit final. » Autre tentative tricolore alors. « Fabien Grellier effectue la jonction alors qu’il reste encore un écart de trente secondes, mais tout rentre dans l’ordre à vingt kilomètres du but », précise encore Pierre-Yves Chatelon. Mais l’étape n’a pas livré ses dernières onces de suspense. « Une fois la jonction faite, une grosse chute « embouteillage » bloque nos quatre coureurs rescapés qui, ensuite, doivent cravacher durant tout le dernier tour pour rétablir de manière in-extremis la situation ».

 

 

 

 

 

Hervé Bombrun