Maillot jaune sur les routes du Tour de l’Avenir, le coureur de la Groupama-FDJ continentale portera aussi les couleurs de l’équipe de France à l’occasion du mondial Espoirs 2019, disputé dans le Yorkshire.

 

France Cyclisme : C’était comment cette expérience en jaune sur le Tour de l’Avenir ?

Simon Guglielmi : « C’était ma troisième participation au Tour de l’Avenir, et cela a été pour moi, la plus dure à laquelle j’ai participé. C’était une édition difficile ceci lié à la météo sur certaines étapes, plus le profil très dur qui nous a été proposé sur toute la semaine. Je suis content vraiment d’avoir porté le maillot jaune, c’est un moment qui restera gravé à vie, et des émotions qui en ont découlé ».

 

FC : Ce maillot te donne encore plus de force ?

SG : « Oui. Au cours d’une saison de tels moments, nous n’en vivons pas souvent, et cela me motive encore plus pour bien finir la saison, notamment sur les Championnats du Monde Espoirs, et pour la suite. Ce sera mes premiers ».

 

FC : Tu en sais plus, justement, par rapport à ton avenir ?

SG : « Non. Je n’ai pas plus d’informations que cela, je vais attendre dans les semaines qui arrivent, et cela va avancer. Je sais que je ne vais pas rester au sein de la Groupama-FDJ continentale, du fait que je ne serai plus Espoirs en 2020, donc je suis à la recherche d’un contrat au sein d’une équipe professionnelle. J’ai quelques contacts, et j’espère que cela va avancer dans les semaines qui vont venir. Côté calendrier de courses je vais disputer le Tour de Lombardie et Paris-Tours Espoirs  ».

 

 

FC : Tu as fait aussi une belle place au « baby Giro » ?

SG : « Oui. J’étais au top de ma forme sur cette épreuve, et j’ai joué le classement général à 100%. 2019 reste une belle saison, je me suis surpris en montagne, je ne pensais pas être à ce niveau-là, c’est positif. Je me classe 8e ».

 

 

Hervé Bombrun