Le championnat d’Europe route a débuté aujourd’hui à Tartu, en Estonie.

 

« Le parcours était plat, indique à France Cyclisme, Julien Guiborel entraîneur national. Il y avait quatorze kilomètres à couvrir pour les juniors et dix-huit kilomètres pour les Espoirs.

 

La seule difficulté un pont enjambant un fleuve qui faisait office de difficulté avec le vent. Celui-ci soufflait beaucoup, en étant plutôt défavorable sur le début de la course et favorable au retour. Le circuit comptait peu de virages techniques. » Le plateau était élevé avec « vingt-huit partantes chez les Espoirs, mais de la qualité avec la championne d’Europe en titre et des filles qui réalisent des performances au niveau international en élite.

 

Les espoirs françaises ont manqué de puissance sur ce type de parcours où il fallait emmener du braquet et pouvoir rouler à plus de 43km/h de moyenne pour viser un top 5- la 1ère à couvert la distance à plus de 44km/h, ajoute Julien Guiborel.

 

Les filles auraient pu davantage s’exprimer sur un parcours vallonné. Iris Sachet termine 24e. Non spécialiste de la discipline, elle effectuait le contre la montre pour se débloquer en vue de la course de samedi. Séverine Eraud prend la 19e place à 27sec d’Anabelle Dreville. Elle n’avait pas de bonnes sensations et n’a pas réussi à se mettre dans un rythme optimal dès le départ et à emmener un braquet suffisant. Elle semble se ressentir encore un peu de sa chute de la Course by Le Tour. Enfin, Anabelle Dreville termine à la 13e place, à 56 secondes du podium. Elle a plutôt eu une bonne gestion de l’effort même si elle avait tendance à chercher le bon développement. »

 

France Cyclisme