Pierre-Yves Chatelon a dressé le bilan du Tour de l’Avenir 2017 pour l’Équipe de France:

 

« Le résultat final de ce Tour de l’Avenir est en dessous de nos ambitions, de nos espérances initiales même si on savait que l’on allait pas jouer la gagne ou le podium, un top 10 était envisageable. Mais au final les gars étaient à leur niveau. La course s’est faite à la pédale.  La veille de l’arrivée ils ont tiré des cartouches dans le but d’anticiper, notamment Aurélien et Valentin. Au final, ces cartouches leur a manqué dans le final. Aujourd’hui, Victor Lafay s’est intercalé derrière les deux costauds Pollet et Sikavov, mais dès qu’ils ont été sur le plat, cela a été difficile pour Victor. Pour nos coureurs qui ont l’ambition de passer pro, cela leur montre le chemin qui leur reste encore à faire. Celui qui a bien validé sa progression c’est Valentin qui s’est amélioré en montagne, et a bien progressé. Le parcours des six premiers jours a bloqué la course, il a manqué une étape piégeuse pour dynamiter l’épreuve sur le plat. Il n’y a quasiment pas eu de course pour les puncheurs, après ce sont aussi les coureurs qui font la course et la décide. Le Tour de l’Avenir c’était une partie d’étapes de plat, et un week-end Alpin« .

 

 

Hervé Bombrun