Annoncées sur la 6e étape du Tour de l’Avenir, les bordures finalement n’ont pas eu lieu. « Nous n’avons pas subi, indique à France Cyclisme, Pierre-Yves Chatelon, entraîneur national des Espoirs à la Fédération Française de Cyclisme, mais alors que des bordures étaient annoncées ce type de mouvement n’a pas été amorcé dans le peloton, et n’a pas morcelé la course. Une chose est certaine c’est que cette étape s’est une fois de plus courue vite dès le départ. Les Norvégiens ont bien essayé d’initier un mouvement de bordure, nos coureurs leurs ont pris le pas, mais cela n’a pas cassé. L’étape s’est encore jouée sur sprint massif ». Vendredi changement de décor avec la 1ère étape de montagne de ce Tour de l’Avenir 2017. 

 

Hervé Bombrun