Le Tour des Flandres Espoirs, manche de la Coupe des Nations UCI Espoirs 2015, a pris cet après-midi l’accent « Australien » avec la victoire de Alexander Edmonson qui a battu au sprint l’italien Gianni Moscon. La France n’a pas démérité dans ce combat de haute intensité avec les places de quatrième et cinquième pour Nans Peters et Franck Bonnamour, tandis que Fabien Grellier (8ème) règle le sprint d’un petit peloton arrivé à une minute et trente-sept secondes de la gagne. « Tous les pavés du final de cette course ont été passés sous la pluie, indique à France Cyclisme, Pierre-Yves Chatelon, entraîneur national des moins de 23 ans, à la Fédération Française de Cyclisme. Le peloton était encore groupé à l’amorce des quarante derniers kilomètres, , seulement quatre coureurs- sans français- basculent le Koppenberg à vélo à vingt-kilomètres du but, tous les autres le passent pied à terre. Nans Peters qui était vraiment costaud rentre seul devant après la descente, mais perce de la roue arrière dès le secteur suivant alors qu’ils ne sont plus que quatre devant. Il est ensuite repris par un groupe de quinze coureurs au sein duquel se trouve Franck Bonnamour. Ils ressortent tous les deux dans le final pour aller faire quatre et cinq, Fabien Grellier gagne le sprint du peloton pour la huitième place. C’est rageant cet incident mécanique pour Nans qui faisait ce qu’il voulait à l’avant de la course. Il aurait vraisemblablement pu gagner ce Tour des Flandres. L’équipe de France a en tout cas démontré une belle force collective, nous avons placé trois de nos coureurs parmi les dix premiers de cette première manche de la Coupe des Nations UCI Espoirs 2015, une performance à confirmer en milieu de semaine lors de la Côte Picarde ». Deuxième manche de la Coupe des Nations UCI Espoirs, qui fera cette fois étape, en France.

 

 

 

 

 

Hervé Bombrun