Pierre Yves Chatelon

Pierre Yves Chatelon

Quel bilan tirez-vous de la prestation de vos coureurs ?

Pierre-Yves Chatelon : Sur ce genre de championnats on est jamais à l’abri d’un mec qui va plus vite que tout le monde dans une arrivée comme celle-ci. Les gars n’ont rien à se reprocher. Les Italiens, les Belges et nous avons pris la course en main.

 

Le vainqueur vous le connaissez ?

Oui. Il ne sort pas de nul part. On le connaît, il n’avait pas d’équipe et a su attendre son heure. Mes gars ont répondu présent. Paul Ourselin a eu la malchance de changer de vélo à trois tours de l’arrivée, il réalise un véritable exploit athlétique en revenant, après il a même réussi à donner un coup de main en remplaçant ses coéquipiers.

 

David lui est arrivé quoi, dans le final iil a eu un souci de dérailleur ?

Non, non. Il s’est relevé après avoir attaqué. Alabanese était très très fort devant. On le connaît lui aussi, car c’est le 1er vainqueur de la 1ère étape du Tour de l’Avenir. Il va vite au sprint, se sachant moins rapide que le lui, David a roulé et a tenté un coup, mais son rival était très fort. Il l’a contré, et les deux se sont faits rejoindre.

 

 

Hervé Bombrun