Maxime Bouet a l’esprit « cocardier », dans le bon sens du terme. Le coureur d’Etixx, comme beaucoup de cyclistes, ne peut refuser une sélection nationale offerte par la Fédération Française de Cyclisme lorsqu’elle se présente à lui. C’est impensable, impossible de la refuser. Le « Marseillais » d’adoption qui a disputé cette saison le Giro et enchaîné avec le Dauphiné, mais ne participera pas au Tour de France, représentera donc demain la France à l’occasion du contre-la-montre des 1ers Jeux Européens de Bakou, en Azerbaïdjan. Il doublera ensuite dimanche avec l’épreuve en ligne sur la route. « Bakou cela fait deux mois que Pierre-Yves Chatelon m’en a parlé. Il faut dire que j’avais fait un bon début de saison, avec une vingtième place sur Paris-Nice et une belle étape, où j’ai pu accompagner les meilleurs, sur le Tour Down Under, c’est peut-être cela qui a fait pencher la sélection en ma faveur. » Sa polyvalence entre épreuve en ligne et chrono aussi sans doute, et notamment sa troisième place obtenue l’an passé lors des championnats de France au Futuroscope, ont du pencher dans la balance en sa faveur. « Ce n’est pas une première pour moi sous le maillot de l’équipe de France, déclare encore Maxime Bouet, mais en revanche ça le sera pour l’épreuve du contre-la-montre. Porter le maillot de la France c’est toujours une grande fierté, une grande chance en plus ce sont les 1ers Jeux Européens de l’histoire. Ce qui me fait drôle c’est qu’à vingt-huit ans je suis le plus vieux du groupe. C’est sympa, d’ailleurs Pierre-Yves à mon arrivée m’a présenté comme le capitaine de route de cette équipe ». Un capitaine de route qui possède une belle ambition collective avec ce groupe jeune. « Avec ce qu’a fait Julian Alaphilippe a fait cette année sur les classiques Ardennaises, on peut sans se tromper dire qu’iil a désormais le niveau mondial et peut espérer briller sur cette course. On possède une autre carte en cas d’arrivée groupée avec Thomas Boudat et sa belle pointe de vitesse. On a les moyens soit de viser le titre, soit le podium ». Car si il est fier de porter les couleurs de l’Équipe de France, Maxime Bouet souhaite aussi, si possible, pouvoir les hisser le plus haut possible avec ses coéquipiers de Bakou.

 

 

 

 

 

Hervé Bombrun

 

 

Élite hommes: Alexis Gougeard (Ag2r la Mondiale) départ 13 heures, Maxime Bouet (Etixx) départ 14 heures 04, Anthony Turgis (Cofidis) départ 15 heures 30

Élite dames: Anabelle Dreville (Picardie) départ 10 heures 03, Séverine Éraud (Poitou-Charentes Futuroscope 86) départ à 10 heures 39