Néo-pro cette année chez Cofidis, Anthony Turgis ne s’attendait pas à connaître aussi vite de belles satisfactions, doubles même, comme « cette victoire d’étape plus le classement général final des Boucles de la Mayenne 2015, et une sélection en Équipe de France pour le contre-la-montre et l’épreuve en ligne élite hommes des 1ers jeux Européens à Bakou. » Il pensait que le fait d’honorer le maillot tricolore se présenterait de nouveau à lui, mais un peu plus tard dans sa carrière. « Comme je suis passé pro cette année, je ne pensais remettre de sitôt le maillot national, explique le Parisien, car je suis un peu jeune dans le métier. Mais il y a eu cette opportunité des 1ers Jeux Européens en Azerbaïdjan, et l’Équipe de France pour cette épreuve a décidé de jouer en grande majorité la carte de la jeunesse, et de la nouvelle génération de cyclistes français. C’est comme cela que j’ai eu droit à cette nouvelle chance sous le maillot national. Je ne connais pas du tout le parcours, mais mon but est de découvrir, je vais sur sur cette 1ère édition des Jeux Européens afin d’acquérir une expérience internationale au plus haut-niveau avec l’équipe de France, mon but est aussi d’aider au maximum mes coéquipiers. Je vais doubler contre-la-montre et épreuve en ligne, et après cela je disputerai avec mon équipe, Cofidis, les championnats de France sur route à Chantonnay (25 au 28 juin) ». Une épreuve qui lui a réussi l’an passé puisque dans les rangs amateurs, Anthony Turgis s’était classé troisième sur le parcours du Futuroscope. « Je ferai au mieux, on verra ce que me demandera l’équipe en Vendée, si il faut aller dans l’échappée du matin pas de souci. Je ferai ce que l’on me dira de faire, de toute manière depuis quelques temps les jambes sont là ».

 

 

 

 

 

Hervé Bombrun