EDWIGE-PITEL_1_11Oe des Championnats d’Europe du contre-la-montre, Edwige Pitel savait que la 1ère partie du circuit de Plumelec ne serait pas dans ses « cordes ».

 

« J’ai eu effectivement du mal sur la partie plane de la course, et je me suis débloquée ensuite dans celle où il y avait des bosses. Je m’étais un objectif, mais je ne préfère pas le dire. Je n’ai pas préparé ce chrono à l’origine puisque la course devait se tenir à Nice, et que le contre-la-montre était plat, et je me réservais pour la course en ligne. Là c’était vallonné et j’ai eu envie de le faire. Je l’ai disputé sur la forme des courses par étapes disputées avant de venir ici, mais ce n’est pas la même chose qu’un travail spécifique du type de celui que j’avais effectué, par exemple, avant les Championnats de France de Vesoul. Il me manquait un peu de cela, et c’est aussi la fin de saison, et je suis moins bien maintenant, mais reste néanmoins en forme dans les bosses ». Et la ligne ?

 

« Ici, c’est plus typé pour « puncheuses » que « grimpeuses », en plus je ne me fixe aucun objectif pour l’épreuve en ligne car à chaque fois que j’ai couru ici, j’ai été déçue. Je ne sais pas du tout comment cela va se passer dans un contexte continental, on verra bien. Si cela tourne dans le bon sens, tant mieux, si cela tourne dans le mauvais sens je ne pourrai pas être suprise car ce n’est pas un parcours pour les pures « grimpeuses ». »

 

 

Hervé Bombrun

 

RÉSULTATS