L’Équipe de France Élites dames, dirigée par Sandrine Guirronnet, dispute actuellement le Gracia Orlova en République Tchèque. « La deuxième étape de cette épreuve, était longue de cent kilomètres, indique-t-elle, à France Cyclisme. C’était plus plus difficile sur le papier, et l’a été rendue encore plus par les conditions météo: en début d’étape, dix degrés, pluie et brouillard dans le premier col, puis ensuite fort heureusement il y a eu des améliorations. Les « vélocio –sram » ont faire le forcing dès le pied de la première bosse pour lancer Amaliusik. Un groupe de dix concurrentes se forme à l’issue de la première difficulté dont Anabelle fait partie. Après s’être bien accrochée sur les grand prix de la montagne suivants, elle se fait distancer dans le dernier grimpeur quand Amaliusik attaque. Elle termine neuvième de cette deuxième étape à une minute et quatre cinq secondes de la lauréate, la Norvégienne Ingrid Lorvik. Le premier peloton franchit la ligne d’arrivée avec six minutes de retard, au sein duquel on retrouve Sandrine Bideau dix-huitième et Charlotte Bravard trente-cinquième. Marion Sicot, Marjolaine Bazin et Mélodie Lesueur termine dans le 2ème peloton pour la 41ème place accompagnées d’Elise Delzenne, auteure notamment du forcing de début d’étape pour ses coéquipières. Anabelle Dreville occupe la neuvième place du classement général et la première place du classement des jeunes. Demain, la journée sera divisée en une demi-étape contre-la-montre de treize kilomètres cinq cents le matin et l’après-midi d’une étape en ligne de soixante-trois kilomètres cinq cents se terminant par vingt kilomètres de montée. »

 

 

 

Hervé Bombrun