La Course de la Paix a connu son épilogue samedi et dimanche, avec deux étapes de montagne. « Sur celle du samedi, souligne Julien Thollet, entraîneur national des juniors hommes route au sein de la DTN, les coureurs ont pris l’étape dans le bon sens, avec Donavan Grondin qui est parvenu à se glisser dans l’échappée, laquelle s’est formée en plaine. Il y avait quatorze devant, et les leaders de la course ont roulé. » Le regroupement général se fait alors dès la 1èreascension. « Louis Barré et Alois Charrin ont effectué une belle ascension, au sommet bascule quatorze coureurs ». Le groupe se casse en deux, et Alois Charrin « par manque de vigilance n’en a pas fait partie, il a attaqué la deuxième ascension avec un débours de trente secondes environ, ce qui lui coûte un bon classement général au final. Il parvient à rentrer sur le 1ergroupe au pied de l’ascension au prix d’un effort important, mais il n’a pu par la suite accompagner ce groupe jusqu’au sommet. Il se classe 15e, Louis Barré a connu lui aussi quelques difficultés à suivre ». Au final de cette édition 2018 de la Course de la Paix, et la dernière étape avec un cinq ascensions, Alois Charrin parvient à se classer 16eet termine finalement 14e.

 

 

Hervé Bombrun