Pierre-Yves Chatelon est satisfait au soir de la 1ère étape du Tour de l’Avenir 2017 qui s’est élancé depuis Loudéac, en Bretagne.

 

L’entraîneur national des Espoirs hommes a en effet vu ses hommes à l’attaque. « On a bien démarré, dit-il à France Cyclisme. Nous avons pris la course dans le bon sens, avec deux coureurs au sein d’un groupe d’échappées qui comptaient notamment en son sein Bernal et Sivakov. Nous avions nous devant Franck Bonnamour et Valentin Madouas ». Le coup parfait, car derrière on aurait pu penser que certaines équipes allaient se mettre à la planche. Mais non. « Le but était de faire travailler les Belges notamment, mais ils n’ont mis qu’un coureur à rouler, comme les Américains. Ce sont les Polonais qui ont mis le plus de coups de butoirs, ajoute Pierre-Yves Chatelon. « Dans le final Franck Bonnamour ressort avec Kasper Asgreen. Il se fait rattraper dans le final, alors que le Danois réussit à ressortir au kilomètre. Valentin Madouas a pris le maillot de meilleur grimpeur du Tour de l’Avenir à l’issue de cette 1ère étape. Le seul bémol de la journée c’est la chute dans le final de Simon Sellier qui s’est fait tasser par un autre concurrent, mais il n’a pas trop de mal et devrait selon toute vraisemblance repartir demain ».

 

Hervé Bombrun