Quel final !

 

Partie sur un rythme d’enfer la dernière étape du Tour de l’Avenir a fait des dégâts, Sébastien Henao qui a tenté un coup de force, peut en témoigner, lui qui a « craqué » sur cette ultime étape qui s’achevait aux Bottières-Les Sybelles.

 

Une course remportée par le Russe Mamykin, tandis que le classement général revient à l’Espagnol Marc Soler.

 

« Guillaume a essayé de consolider son maillot en faisant les points du grimpeur en début d’étape, expliquait en Maurienne, à France Cyclisme, Pierre-Yves Chatelon, entraîneur national des Espoirs à la FFC. Il l’a payé dans la Croix de Fer, et a ensuite terminé cette étape au courage en étant en chasse-patate derrière les hommes de tête. Il perd son maillot de meilleur grimpeur de peu, et c’est dommage. Il est dixième du général, l’équipe de France qui a été décapitée a très bien réagi, a su se remobiliser de suite après les abandons de Jérémy Maison qui avait très bien préparé ce Tour de l’Avenir, et Nans Peters qui ont abandonné suite à des chutes. On présente un excellent bilan avec ces deux succès en montagne obtenus par Guillaume Martin et Élie Gesbert. D’ailleurs d’après mes calculs, on est cinquième au classement final de la Coupe des Nations UCI Espoirs pour un point devant la Belgique ».

 

Hervé Bombrun