La journée a été contrastée pour l’Équipe de France Espoirs sur les routes du Tour de l’Avenir à l’occasion de cette 5e étape. Mais heureusement pour Pierre-Yves Chatelon et son groupe l’épilogue a été bon, avec le succès d’étape de Guillaume Martin, lequel s’empare également du maillot de meilleur grimpeur et pointe ce soir à la deuxième place du classement général provisoire à trois secondes de l’Autrichien, Gregor Mühlberger.

 

« Nous sommes passés par tous les états, indique à France Cyclisme, l’entraîneur national des Espoirs à la FFC, Pierre-Yves Chatelon. Cela se finit bien avec le succès de Guillaume Martin, fort heureusement. Il gagne l’étape reine de ce Tour de l’Avenir 2015, après avoir remporté cette année Liège-Bastogne-Liège et Annemasse-Bellegarde. Cela m’aurait embêté qu’il se fasse revoir, car on aussi perdu deux coureurs sur cette étape, avec Nans Peters qui a abandonné suite aux séquelles de sa chute il y a trois jours, et Jérémy Maison. Il avait fait toute l’ascension du col des près en tête de course. Guillaume était derrière avec le groupe des Colombiens. Il suivait. Il avait pris plus d’une minute d’avance lors de l’ascension de ce difficile col sur ses poursuivants, mais il chute dans la descente et se casse la clavicule. On est maintenant avec deux coureurs de moins, dans une position de chasseur. On a pour objectif le maillot à pois avec Guillaume, on va essayer de gérer cela demain et de toute manière la course se devrait se jouer, selon toute vraisemblance , samedi avec l’arrivée aux Bottières. Mulhberger est très costaud, mais il lui faut une équipe autour de lui. Attention aux Colombiens qui ont été pris à défaut aujourd’hui, de toute manière une chose est certaine nous concernant ce qui est pris, n’est plus à prendre. On verra bien la suite. »

 

 

 

Hervé Bombrun