A chaque jour son Danois !

 

C’est en effet un peu le scénario qui rythme le Tour de l’Avenir depuis deux jours dans la mesure où la troisième étape est revenue à Sören Kragh Andersen, lauréat du prologue, et qui s’est imposé sur cette troisième étape devant le champion du Monde élite hommes de cyclo-cross, Mathieu Van Der Poël. Le premier tricolore est Léo Vincent (19e), suivent Guillaume Martin (27e), Nans Peters (47e), Jérémy Maison (65e), Fabien Grellier (95e) et Élie Gesbert (99e). Au classement général provisoire Élie Gesbert est toujours 21e.

 

« Le but aujourd’hui était d’essayer de garder un maximum de jus en perspective des étapes à venir. La grosse inquiétude c’était Nans qui hier est tombé après quarante bornes de course. Il n’a chuté que trois fois au cours de sa carrière, et hier c’est à cause d’un coureur qui a perdu un bidon dans un rond-point, lequel a fini dans sa roue ! Ce qui a explique que sur la final hier, il a pris un temps, mais c’est un dur, il a serré les dents, et aujourd’hui il a même essayé d’aller dans les coups. J’espère que la plus mauvaise journée était hier, et qu’elle est passée pour lui. Demain en effet l’étape commence à être dure. On va à Cluses, le peloton va monter la côte de Chatillon, puis il ira au-dessus de Samoëns et aux Carroz mais pas jusqu’en haut, avec un final au terme d’une petite descente. Ce sera sans doute une étape dédiée à un puncheur. »

 

Hervé Bombrun