Paris-Roubaix juniors a souri cette année au néerlandais Bram Welten qui s’est imposé devant son compatriote Pascal Eenkhoorn et le belge Stan Dewulf.

 

Le premier français est Tanguy Turgis, le frère des professionnels Jimmy (Roubaix-Lille Métropole) et Anthony (Cofidis), qui se classe neuvième.Pierre Barbier est dix-septième, Guillaume Millasseau 19ème, et Alan Riou 20ème, Théo Menant finit lui à la cinquante-septième place.

 

« Sur les 1ers secteurs pavés groupe de quatre est sorti, rapporte pour France Cyclisme, Julien Thollet, entraîneur national des juniors hommes à la Fédération Française de Cyclisme. Ils ont compté une minute trente d’avance qu’ils ont conservés jusqu’à plus de la mi-course, après l’épreuve s’est un peu décantée sous l’impulsion des français qui étaient présents dans le peloton encore en nombre. Nos coureurs sont passés à côté des incidents, ont fait le forcing pour que cela rentre devant. Il restait alors un gros peloton de trente-cinq. Quand cela s’est remis à visser, nous avons eu un peu plus mal à y être. Tanguy Turgis a néanmoins réussi à être devant dans un groupe de quatre qui avait fait la différence. Mais chute dans le secteur pavé numéro deux. Il est ensuite repris par le groupe de contre, pointe de déception, car Tanguy avait pris bon wagon puisque les coureurs qui étaient avec lui se sont joués la victoire. Maintenant l’histoire ne nous dit pas comment il aurait fini.

 

La France pour cette première manche de la Coupe des Nations UCI juniors 2015 place quatre coureurs parmi les vingt premiers, c’est bien, c’est encore une fois un bon apprentissage pour nos jeunes coureurs sur cette épreuve qui est si spécifique ».

 

 

Hervé Bombrun