La deuxième journée de la course de la paix, manche de la Coupe des Nations juniors UCI, a été rythmée par deux demi-étapes (contre-la-montre et épreuve en ligne).

 

« La journée a été conforme aux prévisions, indique Julien Thollet entraîneur national des juniors à la Fédération Française de Cyclisme. Les USA ont dominé les débats en plaçant quatre coureurs dans les dix premiers. C’est pour nous plus difficile, on sait que l’on « pêche » dans cette discipline et cela s’est confirmé. Il est vrai que deux premiers ont écrasé la concurrence, et Guillaume Milasseau en terminant dix-neuvième est à vingt-et-une secondes du podium et à onze secondes du top dix. a noter que ce chrono se déroule chaque année sur le même parcours, et le record que le Champion du Monde sur route 2014, Michal Kwiatowski qui « tenait » depuis 2008 est tombé, même si évidemment on ne peut comparer les conditions de course, ça donne une indication sur le niveau du vainqueur Brandon Mc Nulty, junior première année. »


La deuxième étape en ligne a été « nerveuse sur une distance assez courte, ajoute Julien Thollet. C’est le Russe Kulikovskiy qui s’impose au sprint. Guillaume Milasseau prend la quatrième place et est ce soir onzième au classement général provisoire. Maxence Moncassin est treizième et Alan Riou dix-septième. Nos jeunes coureurs ont un peu de « mal » à se trouver collectivement par rapport aux autres nations qui arrivent plus à « manoeuvrer » ensemble. Ils manquent encore un peu de repères. C’est un point que l’on doit travailler lors des prochaines étapes à venir ». Demain se disputera l’étape reine de cette épreuve.

 

Hervé Bombrun