Route – Équipe de France – Championnat du Monde – Innsbruck – Élite hommes – pré-sélection – Cyrille Guimard  - Christophe Manin

Route – Équipe de France – Championnat du Monde – Innsbruck – Élite hommes – pré-sélection – Cyrille Guimard  – Christophe Manin

Sélectionneur au sein de la FFC, pour les élite pros pour les Championnats d’Europe, du Monde et les Jeux Olympiques, Cyrille Guimard a divulgué une pré-sélection pour les Championnats du Monde 2018, à Innsbruck en Autriche, sur un parcours typé grimpeur.

 

Le meilleur du meilleur ! C’est en effet ce qui ressort de la liste de coureurs « pré-sélectionnés » par Cyrille Guimard pour prochains les Championnats du Monde d’Innsbruck, qui auront lieu en Autriche (23 au 30 septembre), sur un parcours dédié aux grimpeurs, lequel fait rêver les meilleurs coureurs français :  Julian Alaphilippe, vainqueur de deux étapes sur le Tour et meilleur grimpeur de cette épreuve, Warren Barguil son prédécesseur au palmarès du classement du meilleur grimpeur du Tour, Thibaut Pinot vainqueur cette année du Tour des Alpes, dont une étape empruntait le tracé du mondial Autrichien, et Romain Bardet, le meilleur coureur français sur le Tour de France de ces cinq dernières années.

« Mon choix s’est fait quasiment par obligation, en me tournant vers des coureurs dont les qualités de grimpeurs sont avérées, explique à France Cyclisme, Cyrille Guimard, donc, par voie de conséquence, nous retrouvons au sein de cette liste de pré-sélectionnés les meilleurs français lesquels possèdent une capacité à bien grimper mais aussi tous ceux qui sont susceptibles de travailler en qualité d’équipiers sur un parcours aussi difficile que celui proposé pour le Championnat du Monde cette année ».

Le technicien de l’équipe de France professionnelle, ajoute que : « Passer par le Tour d’Espagne (NDLR : comme Thibaut Pinot, par exemple), par rapport au parcours proposé en Autriche, peut s’avérer un réel avantage, à condition bien sûr de ne pas finir ce Grand Tour épuisé ».

D’autres n’iront pas en Espagne, mais sont allés sur place reconnaître le tracé des Mondiaux 2018, à l’image de Romain Bardet qui « a roulé en partie sur le parcours des Mondiaux juste après le Tour de France, indique Cyrille Guimard. Nous avons échangé lui et moi à propos notamment de la dernière ascension. Celle que j’avais vu in situ lors de la reconnaissance que j’avais effectuée dans le cadre du Tour des Alpes, avec Emmanuel Brunet, manager de filière route au sein de la DTN de la FFC. Concernant cette ultime difficulté d’ailleurs, nous devons réfléchir à un certain nombre d’options, notamment en ce qui concerne les braquets à utiliser face à un tel dénivelé ».

Cyrille Guimard, bien en amont de la compétition s’est mis donc en « mode Innsbruck », à 100%, et sa « liste définitive des coureurs sélectionnés en Équipe de France pour Innsbruck sera donnée à la fin du Tour d’Espagne, en fonction de ce qu’auront réalisé les coureurs engagés sur cette épreuve, mais aussi en fonction de ceux qui évolueront sur un autre front, tel que le Tour d’Allemagne, le Tour d’Angleterre ou le Tour du Doubs. On va suivre tous ces coureurs afin d’être certain qu’en fonction des différents programmes les coureurs arrivent à 100% de leur possibilité en Autriche ». Un mondial qui attise les convoitises tricolores, à tous les échelons, cela se sent…

 

 

Hervé Bombrun

 

La pré-sélection

 

Contre-la-montre

  • Alexis Gougeard (Ag2r-La Mondiale),
  • Yoann Paillot (Saint Michel-Auber 93)

 

Épreuve en ligne

  • Julian Alaphilippe (QuickStep Floors),
  • Warren Barguil (Fortunéo-Samsic),
  • Romain Bardet (Ag2r-la-Mondiale),
  • Lilian Calmejane (Direct Energie),
  • Kenny Elissonde (Sky),
  • Tony Gallopin (Ag2r-La Mondiale),
  • Cyril Gautier (Ag2r-La Mondiale),
  • Guillaume Martin (Wanty-Groupe Gobert), 
  • Rudy Molard (Groupama-FDJ),
  • Anthony Pérez (Cofidis),
  • Thibaut Pinot (Groupama-FDJ),
  • Pierre Rolland (EF Education First-Drapac Canondale),
  • Anthony Roux (Groupama-FDJ).

 

 

Hervé Bombrun