Elle n’est pas devenue l’une des « pensionnaires » du groupe de cross-country France dirigé par Yvon Vauchez, et qui compte dans ses rangs Julie Bresset, double championne du Monde et championne Olympique à Londres. Mais néanmoins, la Bretonne a participé à un stage « VTT » en ce début de saison, à Calpe, en Espagne… sauf que ce regroupement était basé sur une activité route.

 

La Bretonne du Team Lointek a partagé les sorties de Julie Bresset et consorts, servant à cette dernière en quelque sorte de sparring-partner.

 

« Ce stage m’a permis de me mettre en condition, déclare-t-elle à ffc.fr dépêches La France Cycliste. On s’entend en plus très bien avec Julie. Nous avons fait vraiment connaissance il y a deux ans lorsqu’elle a disputé les championnats de France du chrono. Et depuis cette date, on s’apprécie beaucoup. »

Au point aujourd’hui de partager leur stage d’entraînement. « Voir comment fonctionnent les vététistes était aussi quelque chose d’intéressant, ajoute Aude. La manière dont ils programment leur saison, comment ils fonctionnent. Cela permet d’avoir une autre vision de son sport. Il y avait aussi à l’occasion de ce stage des triathlètes et là aussi, l’échange était intéressant. »

 

Mais cette parenthèse passée, même si elle a été fructueuse sur tous les plans, Aude Biannic a replongé dans son univers de routière. Elle a mis cap au Nord après le grand Sud, et a pris la direction des classiques Belges. Avec en point d’orgue une deuxième place obtenue sur la Flèche Wanzoise.

 

« J’avais pris dans la semaine la seizième place au Samyn et terminée deuxième du grimpeur, et puis effectivement il y a eu cette deuxième place sur la Flèche Wanzoise. Je découvre ces courses Belges, et cela me plait. Elles correspondent à ce que j’aime car ce sont des épreuves de placement, et je ne suis pas trop mauvaise dans ce domaine. J’ai bien apprécié, vraiment. »

 

La suite de son programme à venir ce sera une course en troisième catégorie avec les garçons ce week-end, puis Cholet Pays de la Loire, manche de Coupe de France dames, et « j’espère, dit-elle, la Coupe du Monde à Binda avec l’équipe de France. Il y a aussi le Tour des Flandres. Je ne l’ai jamais faite, là aussi, mais j’ai envie de découvrir. J’ai aussi Plumelec en tête, en plus cette année, cette course épreuve UCI, sans oublier le championnat de France… » Tout un programme donc !

 

Hervé Bombrun