Entraîneur national des dames, Sandrine Guirronnet a noté des « choses intéressantes en Équipe de France sur la Flèche Wallonne », déclare-t-elle à ffc.fr dépêches La France Cycliste. « Il y a bien entendu la victoire de Pauline Ferrand Prevot qui a concrétisé par cette victoire son potentiel Olympique. Audrey Cordon a également fait montre d’un bel esprit offensif. Elle a réalisé une belle échappée en solitaire. Voilà pour les filles qui n’étaient pas dans le collectif Équipe de France, et qui roulaient sur cette épreuve pour leur équipe de marque. Mais au sein de mon groupe j’ai vu également de belles choses. Eugénie Duval a fait une belle course pour son jeune âge. Elle s’est montrée à la hauteur. C’est la belle révélation de ce début de saison en Équipe de France. Edwige Pitel, elle n’était pas suffisamment bien placée et elle s’est fait surprendre. La course en plus s’est faite un peu plus tôt que les autres années. Il y avait plus de bosses avant le Mur de Huy et l’épreuve a été plus dynamique d’entrée de jeu. Fanny Bourdon était elle aussi dans le « coup » physiquement, mais elle a du mal à faire l’effort qui est différent sur la route de ce qu’elle connaît en VTT. On fait la course en fonction de soit en Vélo Tout Terrain, sur la route il faut aussi la faire en fonction des autres. Il s’agît de faire l’effort au bon moment, mais elle était là sur le plan physique. J’ai vraiment noté de bonnes choses sur cette course. » Laquelle en plus n’est pas la simple, ni la plus facile du calendrier…Hervé Bombrun