Lilian Calmejane participera ce dimanche avec le Vendée U à la quatrième manche de Coupe de France de DN1, le Grand Prix de Nogent sur Oise. « On aura une équipe solide pour cette course, indique ce coureur natif du Sud-Ouest. On peut tabler sur nos sprinters, ou jouer la carte des attaquants. On a repris du terrain au classement général de la Coupe de France à l’Armée de Terre, et on fera un nouveau bilan à l’issue du 70ème Grand Prix de la ville de Nogent sur Oise. La Coupe de France Look de DN1 c’est le fil rouge de l’année, le club de Vendée l’a gagné déjà deux fois et on a souvent coutume de dire jamais deux sans trois… »

Nouvel arrivant au sein de la structure Vendéenne, Lilian Calmejane a de suite trouvé sa place. « J’ai fait deuxième d’une des manches des Plages Vendéennes, et 6ème du Grand Prix Jean Masse ce qui a permis au club de mettre quelques points à la Coupe de France, mon début de saison a été bon, j’ai pas mal de places d’honneur mais je n’ai pas encore gagné de course. » On sent que l’ancien sociétaire d’Albi piaffe d’impatience de le faire. Coureur polyvalent et passe-partout cet espoirs 4ème année qui roule bien et passe très bien les bosses a vu son premier objectif réalisé en rentrant au sein du Vendée U. « C’était mon objectif, dit-il, d’intégrer une DN1 comme celle-ci. J’ai favorisé mes études durant mes trois premières années Espoirs en validant mes études en école de commerce durant trois ans, et une fois mon diplôme acquis en juin, je me suis donné le loisir de ne faire que du vélo à 100%. »

La volonté de réussir est palpable pour ce coureur d’un mètre quatre-vingt trois pour soixante dix kilos qui a disputé « depuis le début de saison une majorité de classes 2. Mon but aussi c’est de porter le maillot de l’équipe de France. » Une opportunité qui s’est présentée à lui… en cyclo-cross mais qu’il n’a pas pu saisir ! « J’aime courir l’hiver les cross, dit-il encore, en fait je n’aime pas trop débrancher, et m’entraîner sans courir cela ne me dit pas trop. Je ne suis pas du genre à accrocher le vélo au clou à l’inter saison, alors je dispute les cross. J’ai fait sixième du challenge « La France Cycliste » Espoirs de cyclo-cross cet hiver, et 7ème des France. Pierre-Yves Chatelon m’avait demandé si je voulais faire Nommay avec l’équipe de France, mais à cette époque j’étais en coupure avant de reprendre la route, et je n’ai pas pu honorer ma sélection. J’espère que l’occasion va vite se représenter sur la route… »

Hervé Bombrun