Romain Combaud a démarré la saison 2014 fort puisque son compteur victoires est déjà sur le curseur 3. « C’était le but en début de saison de gagner pas mal de course, déclare à ffc.fr dépêches La France Cycliste, le sociétaire de l’Armée de Terre. L’idée étant de passer pro en fin de saison, il y de petites choses qui se mettent en place de ce côté là mais rien de concret », ajoute le coureur de 23, qui veut donc continuer à engranger les premières places. « Je ne me fixe pas d’objectifs, poursuit-il, je prends les courses comme elles viennent. J’ai coupé après mes deux victoires en Bretagne, et cela fait deux semaines que j’ai repris le vélo et les sensations sont déjà là. J’aimerais bien faire quelque chose sur le Rhône Alpes Isère Tour et aux championnats de France amateurs. » Pour le reste, pas d’objectifs fixes, juste l’envie de bien faire le plus souvent possible pour ce puncheur, attaquant de la Région Centre, installé depuis deux saisons maintenant du côté de Clermont-Ferrand. La Coupe de France rentre aussi dans ses plans, mais à titre collectif. « C’est l’objectif de l’équipe, dit-il, le fil rouge de la saison de l’Armée de Terre. David Lima Da Costa a insisté sur cette épreuve dès le premier stage hivernal de l’équipe. C’est vraiment pour le club l’objectif de l’année. » Les adversaires des soldats sont donc prévenus, installés à la première place les hommes au cuissard et maillot camouflage ne veulent pas la céder. « Cette équipe est un tout pour moi, poursuit Romain, au niveau sportif comme au niveau professionnel. On peut vivre de notre passion, tout en ayant un métier. On fait notre sport durant la saison cycliste, et l’hiver on est militaire, on passe des diplômes. Comme cela si on a un accident, ou si le vélo devait s’arrêter du jour au lendemain, on a un métier entre les mains. Un avenir. Moi, dans l’Armée, je suis caporal, aide-moniteur sportif, c’est comme prof d’EPS dans le civil, sauf que là je suis prof de sport pour les militaires et les civils qui travaillent à l’armée… »Hervé Bombrun