A l’issue de la 4étape, l’équipe de France a pris le maillot de leader sur le Tour de l’Avenir avec Simon Guiglielmi, de l’équipe continentale Groupama-FDJ. « Une grosse échappée de huit coureurs s’est formée au bout de 25 km sur les 160 que comptait cette étape, lors de la première difficulté dans le Cantal, avec des gros coureurs représentés à l’avant. L’échappée va au bout, derrière cela ne s’est jamais vraiment organisé. Les Norvégiens n’ont pas cherché à boucher le trou, les Américains avec l’aide des Slovènes ont essayé, mais n’y sont pas parvenus. Simon Guglielmi, ajoute Pierre-Yves Chatelon, entraîneur national des Espoirs au sein de la DTN de la FFC, avait une minute et vingt-quatre secondes de retard ce matin au départ de l’étape. Il était le mieux classé des huit coureurs présents devant, et donc ce soir il est maillot jaune du Tour de l’Avenir, en se classant quatrième de l’étape. Il a roulé dans le final afin justement de prendre le maillot jaune du Tour de l’Avenir. Ce soit Simon compte une seconde d’avance au classement général sur l’Italien, Giovanni Aleotti. Très bonne opération pour l’Équipe de France engagée sur ce Tour de l’Avenir 2019, Simon est leader de la course et derrière ses cinq coéquipiers ont fait de la « patinette » au sein du peloton, en vue des étapes à venir ».

 

 

Hervé Bombrun

 

Crédit photo : Pierre Yves Chatelon.