Lilian Calmejane a ouvert le palmarès Coupe de France « Look » de DN1, pour son compte personnel, et celui du Vendée U, la semaine passée lors du Grand Prix d’Aix-en-Provence.

 

Une course apocalyptique, marquée par la pluie, le mauvais temps.

 

« C’est une victoire de prestige, dit-il à France Cyclisme, au niveau du prestige et de la manière, je la mets au même niveau que mon succès sur l’étape reine de la Ronde de l’Isard l’an passé. Il fallait en tout cas être costaud, surtout mentalement, car il faisait froid, avec l’accumulation des montées et des descentes. » Le froid, la pluie était tellement dense que les arbitres ont décidé d’enlever un tour. « Cela a été une bonne décision, car un passage de plus n’aurait rien changé à la physionomie de la course », explique Lilian Calmejane lequel a déjà marqué les esprits en ce début de saison, puisqu’au lendemain du Grand Prix d’Aix, il s’adjugeait le Souvenir Jean Masse, à Marseille. « La première manche de Coupe de France « Look » de DN1, était importante car cette année le début de saison a été reculé pour les amateurs car il n’y a pas eu de courses au soleil.

 

La première manche de la Coupe de France « Look » de DN1 est donc arrivée tôt dans la saison. On a fait pas mal de stages, ce qui nous a permis d’être bien tout de suite. Au Grand Prix d’Aix-en-Provence, on a marqué de gros points. Nous les avons trustés avec Chambéry, la Coupe de France « Look » de DN1 est importante pour notre club. L’an passé on a terminé deuxième sans gagner une seule manche, ce n’est pas facile de gagner pour nous coureurs de ce club, car nous sommes pas mal marqués. » Mais Lilian Calmejane a su faire sauter le verrou Provençal, avec l’art et la manière.

 

 

Hervé Bombrun