Photos de la publication de DN1 du CC Nogent sur Oise dans Photos du journal

Crédit Photo – Publication de DN1 du CC Nogent

Une course de guerrier !

 

C’est le tableau que l’on peut dresser des Boucles Guegonnaises, troisième manche de la Coupe de France « Look » des clubs de DN1 de la saison 2015.

 

Une course de guerrier gagnée par le sociétaire du CC Nogent-sur-Oise, Marc Fournier.

 

« Ce sont les conditions climatiques difficiles, note-t-il auprès de France Cyclisme, qui ont rendu la compétition dure. Il y a eu en plus une course de mouvement, et on sort à trois dans le final, mais je me sentais vraiment bien. J’ai donc testé mes adversaires par de petites attaques d’abord, tout en essayant de repérer un endroit sur le parcours, où mettre une attaque franche. Et je suis passé à l’offensive là où je l’avais décidé depuis deux tours. » L’effet fut imparable, et Marc Fournier, normand de souche, s’est en allé chercher sa deuxième victoire de la saison, après une étape aux Boucles du Haut-Var. « C’est mon plus beau succès depuis que j’ai débuté, ma première victoire chez les élites, et en plus c’est une manche de la Coupe de France de DN1 ».

 

Une première forte, au prestige affirmé. Que l’intéressé a su construire patiemment au terme d’un hiver studieux. « J’ai coupé deux semaine après la saison, je suis parti en vacances, puis j’ai repris par la piste en faisant un gros bloc en vue de ma participation à la manche de Coupe du Monde de Londres, et ensuite j’ai effectué un gros bloc de foncier sur la route. Cela m’a été bénéfique, c’est un mode de préparation que je vais reprendre les prochaines années, c’est certain ». Mais avant de se projeter vers le futur, il y à le présent… et qui est teinté des couleurs de l’Équipe de France. « Je vais disputer avec l’équipe de France Espoirs le triptyque des Monts et Châteaux, le Tour des Flandres et le ZLM Tour » de gros « pavés » si l’on peut dire ainsi, mais qui font vibrer ce coureur qui aura aucun doute à cœur de briller avec le maillot tricolore. Lequel peut-être un tremplin vers d’autres cieux ?

 

« Je ne me prends pas la tête avec un passage chez les pros, lance Marc Fournier, oui j’y pense. Mais ce qui compte avant tout c’est de réussir une bonne saison chez les amateurs, et on verra ensuite ce qui se passera. » Sages paroles.

 

 

Hervé Bombrun