MALLEOn a de la suite dans les idées au sein de la famille Malle !

 

Douze ans après en effet un membre de cette fratrie Normande a inscrit son nom au palmarès de la classique des Alpes, 22e du nom, organisée de manière magistrale une fois encore par le COTNI, avec le soutien du Tour de France.

 

« J’ai fait une semaine de reconnaissance du terrain en compagnie de Simon Guglielmi, indiquait le vainqueur du jour à la Bridoire, j’avais repéré les montées mais aussi les descentes, et je savais notamment dans celle du Chat, les endroits où l’on pouvait passer sans avoir à freiner. C’est dur reste dans cette descente que j’ai lâché mon dernier compagnon d’échappée pour me rendre jusqu’à l’arrivée ».

 

Une belle et longue journée pour le Normand, sociétaire du VC Saint-Hilaire du Harcouët, club qui a formé Michaël Chérel, Guillaume Martin entre autres.

 

« J’ai eu des crampes sur la fin de course, mais je me suis dit que je n’avais pas fait toute la journée devant pour me faire reprendre aussi près du but. J’ai donc serré les dents. Je suis parti en échappée de bonne heure avec un bon groupe, et quand nous avons eu à un moment donné 5 mn 30 sec d’avance après le 1er col de la journée, je me suis dit on ne sait jamais on peut tenir. J’avais même imaginé qu’avec environ 3 mn 30 sec d’avance au pied du Mont du Chat, cela pouvait peut-être le faire. » Les spéculations au fil des kilomètres sont devenus réalité. Nicolas Malle s’est adjugé la Classique des Alpes 2017.

 

« Je n’en reviens toujours pas », déclarait-il, quelques minutes après son succès. Clément Davy lui reste leader provisoire de la Coupe de France juniors 2016.

 

Hervé Bombrun