« Ça fait plaisir ! »

 

C’est par ces mots que Laurie Berthon définit sa victoire lors de la manche de Coupe de France dames « Drag Bicycles », la Merignacaise.

 

« C’est ma première vraie victoire nationale sur la route, explique « Lolotte » à France Cyclisme. Il a plu du début à la fin, on s’est dit avec les filles avant le départ que c’était une course de « guerrières ». »

 

Et Laurie Berthon a été la plus rapide d’entre toutes. « Nous nous sommes détachés à neuf, et je règle ce groupe au sprint. Je gagne après un gros boulot effectué par l’équipe de DN de Saint Julien-en-Genevois, et je tiens à remercier toutes les filles. Toute l’équipe à rouler pour moi, et quand il y a eu des grosses attaques de la part de Fiona Dutriaux et Pascale Jeuland, je me suis accrochée », ajoute Laurie Berthon qui a décroché son premier succès sur la route après quatre participations à des épreuves de ce type cette saison.

 

« J’avais gagné à Neuville-les-Dames, et la semaine dernière, terminée quinzième d’une épreuve disputée avec les garçons. La route me donne de l’endurance, me permet d’encaisser les efforts. Je vais reprendre la compétition sur piste, en juin, à Fiorenzuola, et après je vais encore pas mal courir sur la route. Le Tour de Charentes, Dusseldorf sur la piste. Sam Rouyer qui m’entraîne sur la piste est très content que l’on travaille actuellement pour arriver en forme au moment de la piste, c’est donc bien d’être déjà comme cela avec de bonnes sensations. Cela prouve que le travail paie, que les choses arrivent doucement et c’est encourageant. Je voulais faire plus de route cette année, c’est la raison pour laquelle j’ai signé à la DN de Saint Julien-en-Genevois. Il y a une vraie entente entre toutes les filles, nous travaillons les unes pour les autres. Là, elles se sont mises à la planche pour moi, et à Sauternes c’est moi qui vais leur renvoyer l’ascenseur. On est groupe solidaire, et c’est pour cela que nous réussissons.

 

Hervé Bombrun