Éric-Masseglia

© Éric Masseglia

Éric Masseglia est un président heureux !

 

Il faut dire qu’il y a de quoi, puisque son club, le SC Nice Jollywear, est en tête de la Coupe de France de DN3 à l’issue de la toute première manche de cette épreuve disputée ce week-end, à l’occasion de la Vienne Classic. « Nous sommes super content, indique-t-il à France Cyclisme. On a pour but d’essayer d’intégrer à l’avenir la DN2, on va voir si nous pouvons y parvenir. Voir jusqu’où peut aller la ville de Nice pour nous aider, mais aussi les institutions : le conseil général et régional.

 

On va voir si on peut aller plus haut, et si nous obtenons le budget pour cela, et pourquoi pas essayer de gravir ensuite les échelons et un jour obtenir le label DN1. Nice est la cinquième ville de France, le sport cycliste mériterait d’avoir un beau et grand club dans cette magnifique région. »

 

L’appel est donc lancé, avec en prime la pôle position provisoire au classement de la Coupe de France des clubs de DN3.

 

« Nous sommes repartis cette année dans cette division, ajoute Éric Masseglia, passionné comme tous les dirigeants de la FFC.

 

Nous avons toujours été un club formateur, car dans un passé récent sont sortis de chez nous des coureurs comme Antoine Lavieu, Jimmy Raibaud. Mais là on fait le choix de la DN3, car on veut redorer le blason de ce club qui a été créé par Dante Lavacca, une figure du monde cycliste sur la Côte d’Azur. On est super content de ce que les gars ont fait dès la première compétition de la saison réunissant tous les clubs de DN3 français, la Vienne Classic. On est heureux, mais ce n’est que le début et il nous faut confirmer. Le premier objectif qui était de bien figurer dans la Vienne est d’ores et déjà atteint, c’est bien. On savait que les gars marchaient car ils ont fait un bon début de saison chez nous dans le Sud, à l’occasion d’épreuves qui réunissaient des équipes de DN1. Nous, DN3, face à eux nous étions dans le « coup ». C’était un bon indicateur. » Lequel s’est révélé exact sur le terrain. « Nous avons bâti cette année notre programme autour de la DN3, conclut Éric Masseglia, tout en proposant autour un bon programme de courses à nos coureurs. On prend du plaisir à faire plaisir à nos sociétaires qui eux se régalent et nous régalent en retour. » Une espèce de cercle vertueux en quelque sorte…

 

 

 

Hervé Bombrun