Après des expériences en France (Française des Jeux, Saur-Soajsun et Cofidis), Jérôme Coppel a décidé de donner une nouvelle orientation à sa carrière, en signant un contrat d’un an en faveur de l’équipe Suisse, Iam cycling. « Mon rôle au sein de cette formation, déclare à ffc.fr, le haut-savoyard, sera d’aider Mathias Fränk sur les grosses courses par étapes du calendrier, comme le Tour de France, les épreuves de trois semaines. Je vais aussi avoir ce rôle sur ces des épreuves du type Paris-Nice, et j’aurai ma chance sur les courses d’une semaine avec davantage de chrono et de la montagne, comme pourquoi pas, un Dauphiné-Libéré. » Installée en série continentale pro, la formation Suisse ne sait pas encore si elle intégrera le peloton world tour en 2015. « Si c’est le cas, il se peut que je double deux Grands Tours, alors, ajoute Jérôme Coppel, et pourquoi alors doubler Tour de France et Vuelta. » S’étant déjà immergé dans l’ambiance Helvète lors d’un min-stage, ce coureur ancien double médaillé de bronze sur un mondial Espoirs du chrono, poursuit. « J’ai passé une journée en compagnie du staff, des coureurs et l’ambiance est très bonne, tout le monde venait me voir pour échanger avec moi. C’est bien de se réunir ainsi sur une période très courte, avant les grands rassemblements à venir. Mon ambition 2015 c’est vraiment de retrouver du plaisir, j’ai résolu mes soucis de santé. Je l’ai senti dès le Tour d’Autriche cet été, cela allait bien mieux dans mon corps, cela tournait de nouveau « rond », cela s’est confirmé sur les routes de la Vuelta. Je veux maintenant retrouver le niveau qui était le mien quand je courais chez Saur-Sojasun, et aller chercher de bons résultats. » Avec une première expérience au sein d’une équipe étrangère. « Je n’ai pas trop l’impression que ce soit le cas en fait, rigole Coppel, même si dans les faits c’est cela, évidemment puisque Iam cycling est Suisse. Je suis en effet le coureur de l’équipe qui habite le plus près du service course d’Iam cycling. J’ai vu en tout cas lors de notre premier rassemblement que c’était très pro, très bien organisé. J’ai pu en effet voir tout en très peu de temps, et cela me plait. »Hervé Bombrun