Championnats du Monde – Bergen – Épreuve en ligne – Élite hommes – Warren Barguil 

Championnats du Monde – Bergen – Épreuve en ligne – Élite hommes – Warren Barguil 

France Cyclisme : Quelle était la tactique de départ, Warren ?

 

Warren Barguil : « C’était d’user nos adversaires, et tout le monde a pris sa part pour le faire au sein de l’équipe de France. On a fait une belle course, on n’a pas de regrets à avoir. On a bien couru, après il manque très peu de choses à Julian pour rallier l’arrivée en vainqueur. Je pense que l’on n’a pas rougir ».

 

FC : Tu as attaqué une première fois à environ 50 bornes de l’arrivée ?

 

WB : « Le but là encore était de durcir la course, après je suis resté un peu plus dans les roues. J’attendais le final pour le refaire, après une longue sans activité j’ai connu une belle reprise sur ce mondial, quand on ne court pas beaucoup ce n’est jamais aisé. Je remercie Cyrille de m’avoir accordé sa confiance car j’étais présent dans le final de ce Championnat du Monde. J’étais présent sur la fin, c’est la preuve que j’ai bien bossé à l’entraînement ».

 

FC : Le final justement ?

 

WB : « Je coince en haut de la dernière bosse, et de fait, je finis tranquillement, avec d’autres coureurs. Je devais faire le pied de la dernière bosse à bloc, mais il y a eu une grosse vague juste avant l’ilot directionnel. Je ne sais pas comment Julian est passé, moi je n’y suis pas parvenu. On m’a même failli chuter. Le Danois a monté le pied de cette dernière bosse très vite, mais le boulot était fait. C’était l’essentiel. J’ai cru en ses chances jusqu’au bout, il ne lui pas manqué grand-chose. On a été actif sur ce Championnat du Monde ».

 

 

Hervé Bombrun

crédit photo FFC – Patrick Pichon