La France n’a pas connu l’honneur du podium sur l’épreuve des Championnats du Monde juniors filles, mais peut se réjouir néanmoins d’avoir trois de ses sélectionnées terminer parmi les dix premières de cette épreuve. « La course ne s’est pas déroulée de la manière dont on l’avait imaginé, indiquait Clara Copponi, 7e. On pensait que cela allait stagner alors que cela a roulé très fort dès le début. Après j’ai craqué dans la dernière bosse, je parviens néanmoins à faire la jonction avec le groupe qui jouait encore le podium dans la descente, mais malheureusement à deux cents mètres de la ligne, j’ai été prise de crampes. C’est comme cela… ».

Jade Wiel, lauréate de la Coupe de France dames 2017, juniors 1ère année, se classe quant à elle 5e, et attend d’ores et déjà avec impatience le mondial 2018 à Innsbruck : « La course était tendue car c’est parti super vite, confirmait-elle. Une Allemande a monté longtemps la deuxième bosse très fort. Mais au final Marine Le Net et Emeline Eustache sont parvenues à mener des attaques lesquelles ont écrémé le groupe, mais avec la descente cela revenait à chaque fois. » la course s’est décantée alors « au 3e tour Elena s’est échappé, raconte encore Jade. Après, nous équipe de France, on a roulé afin d’éviter que le trou ne se fasse, et qu’il soit trop conséquent mais peu de concurrentes sont venues nous prêter main forte. On a ensuite essayé de passer à l’offensive Evita Muzic (NDRL : qui se classe 10e) et moi, notamment moi j’ai fait la dernière bosse à bloc ce qui a fait que notre groupe n’était plus qu’à dix secondes de l’Italienne, mais derrière personne n’a relayé, et en plus avec le braquet limité nous ne pouvions pas avoir plus de vitesse que Elena Pirronne. D’ailleurs quand elle est partie j’avais déjà fait la montée devant, Elena a remis son plateau sur le sommet, et elle a embrayé et est descendue à bloc alors qu’il pleuvait, elle a pris plus de risques et a bien fait au final. Les trois derniers kilomètres on a tenté de s’organiser afin d’emmener Clara, je ne voulais pas me mettre devant elle car je sais que je ne vire pas spécialement vite. Je ne voulais pas la bloquer, et on s’est retrouvée à un autre différent chacune. Je crois que Clara a été prise de crampes. Je suis contente c’est bien 5e surtout que je ne suis que juniors 1ère année, mais on ne s’en souvient pas d’une telle place ».

 

 

Hervé Bombrun