Julien Guiborel, entraîneur national des juniors filles à la Fédération Française de Cyclisme, était déçu à l’arrivée des Championnats du Monde juniors dames, même si son groupe a répondu sur le terrain, mais aussi face à cette météo pluvieuse qui s’était invitée dès le matin et a rendu les pavés du parcours glissant.

 

Le début de l’hiver s’annonce en Norvège, et le soleil n’était plus au rendez-vous pour le mondial juniors filles qui est revenu à Elena Pirrone, déjà lauréate du chrono. Julien Guiborel avait pourtant le sentiment que la France pouvait obtenir mieux, plus gros sur ce mondial que les places d’honneur que « ses » filles sont allées chercher. « On pouvait viser un podium, et le titre si les filles avaient mieux couru. L’erreur a été de laisser partir une Italienne. C’était la nation à surveiller avec les Pays-Bas. Le peloton revient à l’avant-dernier tour tout prêt, et il fallait faire l’effort à ce moment-là afin de repartir de zéro pour la suite. Je pense qu’il y a eu un manque de communication dans tout le final, pour tout donner pour l’une des trois. C’est à mon sens la 2e erreur qui a été commise, après les filles avaient les jambes, elles ont essayé de dynamiter la course mais cela n’a pas fonctionné en raison de ces deux erreurs. Maintenant, j’attends de débriefer aussi avec les filles, ce que nous n’avons pas fait encore».

 

 

Hervé Bombrun

 

Course en ligne Femmes Juniors