Christophe Manin, DTN de la FFC, a vécu, ici, à Bergen, ses premiers Championnats du Monde contre-la-montre.

 

A l’heure d’un premier bilan, il peut se flatter avec l’équipe de France d’avoir obtenu d’une médaille de bronze chez les Espoirs par l’intermédiaire de Corentin Ermenault, des 13e places de Audrey Cordon-Ragot, d’ Alexis Gougeard, sans oublier la 15e place de Juliette Labous, et les 10e et 11e positions de Jade Wiel et Marie Le Net en juniors filles.

 

« Alexis a réalisé une belle performance pour sa première sélection en élite hommes, note le DTN. Le fait qu’il perde vingt seconde sur son saut de chaîne nous laisse, et lui laisse sans aucun doute, des regrets, car nous avons vu qu’il avait fait plus que résister avant la montée du Mont Floeyen. Il finit 13e au final, mais il pouvait espérer beaucoup mieux. »

 

Les élite dames ont également satisfait le DTN. « Elles sont également à créditer d’une belle course que ce soit Audrey ou Juliette. Cette dernière est une athlète sur qui nous pourrons compter à l’avenir dans cette discipline, tout comme les deux juniors première année, Jade et Marie, prometteuses elles aussi ». Conscient néanmoins du travail à effectuer sur les chronos, le DTN ajoute : « Le contre-la-montre est une discipline que l’on doit travailler au sein de la Fédération Française, mais nous avons d’ores et déjà de belles satisfactions dans cette discipline sur ce mondial de Bergen, avec il ne faut pas l’oublier, la médaille de bronze obtenue par Corentin Ermenault chez les Espoirs. C’est une belle promesse d’avenir, là encore. Nous avons débriefé avec les juniors garçons, ils sont déçus mais cela n’enlève en rien à leur potentiel. On a d’ailleurs commencé à trouver quelques explications quant à leur défaillance. Je vais de toute manière mettre en place un plan afin de développer le chrono à l’échelon national. Ce qui me fait dire que nous aurons encore plus de chances de briller dans cette discipline d’ici quelques années. »

 

 

Hervé Bombrun