Cédrine Kerbaol, 28e

« Mes sensations n’étaient pas terribles, un peu comme des jambes lourdes. J’ai eu également le sentiment de « m’endormir » sur les parties descendantes du parcours. Je n’avais pas de repères par rapport aux autres filles sur le contre-la-montre au niveau international, la première fois de la saison que je les ai rencontrées- et encore, elles n’étaient pas toutes présentes comme ici- c’était la semaine dernière sur une manche de Coupe des Nations UCI.  Je n’avais jamais fait de chronos à l’international avec les couleurs de l’équipe de France. Je suis arrivée ici sans pression, la semaine dernière c’était un peu le test. J’avais un peu de stress de la course, normal, mais cela ne m’a pas « bouffé » (sic !) ».

 

Hervé Bombrun